Duke
Intro

Duke est un projet proposé à l’Observatoire de l’Espace du CNES pour la Nuit Blanche 2016. A travers l’utilisation du langage html et CSS, les lanceurs, fusées, satellites, stations spatiales, navettes et sondes spatiales des dessins des archives de l’Observatoire sont lancés dans l’espace.Art et Science partagent un intérêt commun pour l’espace et ses problématiques. Le temps et la vitesse sont des éléments qui ont représenté et représentent toujours des limites pour notre conquête de l’espace.

J’aime penser que c’est grâce à la capacité de l’esprit humaine (activité mentale) à imaginer l’au-delà, le plus loin qui nous a permis d’abattre les limites physiques et matérielles et nous pousser vers la découverte et la création de nouvelles connaissances.


D’un espace limité au sans fin (l’univers): la “non-limite” de la connaissance humaine dans un court rêve

Quand je pense à une limite spatiale je vois ma connaissance circonscrite (finie/délimitée /définie) et si je la dépasse je me vois penser à des nouvelles limites qui circonscriront une fois de plus ma connaissance. Les dimensions spatiales de ma connaissance augmentent mais, dans l’impossibilité de définir des limites absolues, j’accepte que la connaissance n’ait pas de frontières. Autant il est difficile de théoriser la connaissance absolue, autant il est vrai que rêver de pouvoir y arriver un jour est immédiat, simple à faire. Rêver nous permet de raccourcir la distance entre nous et l’infini de la connaissance absolue car nos rêves d’aujourd’hui seront nos limites de demain. Aujourd’hui, demain, après-demain, dans un mois ou un an, nous aurons toujours des rêves pour alimenter notre progrès.


En suivant un astronef

Dans mon rêve spatial les astronefs des dessins des archives volent enfin pour de vrai. Ils parcourent notre histoire et ils utilisent ce que nos prédécesseurs ont pu rêver et réaliser pour s’en aller plus loin. De l’espace défini d’un cadre, ils s’éloignent pour se perdre dans la profondeur d’une superficie monochromatique. Duke s’envole : il part et peu à peu disparait dans l’espace vers l’infini et nous l’accompagnons bien plus au-delà, toujours plus au-delà de ce que nos yeux peuvent voir.

Info

2016

Interactive art project

Fichiers html et css